Bienvenue >> Les villas romaines

Recherche

Imprimer Envoyer

Les villas Silin et Zliten


L'Occident romain s'étend sur les zones littorales de quatre pays du Maghreb actuel : le Maroc, l'Algérie, la Tunisie et l'ouest de la Libye, la Tripolitaine. 
 
L'Occident romain s'étend sur les zones littorales de quatre pays du Maghreb actuel : le Maroc, l'Algérie, la Tunisie et l'ouest de la Libye, la Tripolitaine. Souvent, les maisons (domus) des grandes agglomérations (Carthage, Hippone ...) porte encore le nom de "villa". De villas strico sensu, il n'y en a que deux en Libye, les villas de Silin et de Zliten.
 
La villa de Dar Bouk Amera (Zliten) a été découverte en 1915. Certaines mosaïques ont été déposées, ce qui était une pratique normale à l’époque. Elles peuvent maintenant être vues dans les musées de Zliten et de Tipoli. D’autres sont encore présentées in situ, de même que quelques peintures murales. Zliten (ou Zlitan) est à 36 km à l’est de Leptis Magna.

La villa de Silin est au bord de la mer, quasiment sur la plage, à quelques kilomètres à l’ouest de Leptis Magna. Elle a été découverte, sous les dunes, en 1974. Avec quelque 40 pièces et de nombreuses mosaïques, c’est une des villas les mieux aménagées en Afrique du nord. Les mosaïques sont présentées in situ et 55% d’entre elles, soit 360 m2, ont été restaurées. Quelques reconstitutions et des toits voûtés ont été mis en place pour protéger la villa de l’avancée des sables.
 
Voyager en Libye n’est pas toujours chose facile. La formule officielle utilisée est "sous réserve d’autorisation". Pour avoir cette autorisation, il faut passer par une agence, voyager en groupe avec l’obligation de faire un circuit qui laisse peu de temps pour chaque site, ou seul en emmenant un guide officiel dans sa voiture. On peut aussi être invité par un organisme touristique ou culturel avec toutes les difficultés pratiques et administratives que cela implique. Non loin du site de Leptis Magna (à Al Khums), au moins deux villas maritimes peuvent être visitées. Elles sont exceptionnelles car elles ont été protégées sous le sable et sont pratiquement intactes. 

 
 

Connexion