Imprimer

El Jem : Maison Africa


Musée archéologique d’El Jem
Maison Africa  
El Jem
Tunisie

Sites Internet : http://www.di.com.tn/africa/afriac_fr/
http://www.linternaute.com/voyage/le-musee-archeologique-d-el-jem/13342

L'Occident romain s'étend sur les zones littorales de quatre pays du Maghreb actuel : le Maroc, l'Algérie, la Tunisie et l'ouest de la Libye, la Tripolitaine. Nous n'avons pas encore visité les villas et domus dont nous parlons ici succinctement. Nous apporterons des modifications après notre voyage programmé pour le printemps 2007.

Quelques questions pratiques :

Où ?

Prés du musée et de l’amphithéâtre, dans le quartier sud-est de la ville antique, appelée Thysdrus à l’époque romaine.

Quand ? Quelle visite ?

Visite libre ou guidée. La villa n’est pas présentée in situ et il s’agit d’une reconstitution. Comme la villa était située dans un quartier éloigné des autres monuments antiques, il a été décidé de la reconstruire, dans un quartier plus accessible où elle sera plus facilement surveillée. Cette reconstitution hors site reprend le plan exact de la villa et présente les mosaïques originales dans leurs pièces d’origine. Le plus grand soin a été apporté pour que cette réalisation trahisse le moins possible les données archéologiques.

Bien qu’elle soit souvent appelée villa, cette résidence patricienne est plutôt d’une domus (maison). Elle fut occupée au cours de la seconde moitié du IIe jusqu’à la fin du IVe siècle et s’étendait sur presque 3 000 m2. Elle est maintenant située dans la ville antique, près de l’amphithéâtre. En effet, pour des raisons de sécurité et de facilité d’accès pour les visiteurs, elle a été reconstruite dans une autre partie de la ville, près des grands monuments antiques et du musée. Les mosaïques ont été déposées et ont été replacées dans les pièces correspondantes de la maison reconstituée. Deux d’entre elles sont particulièrement intéressantes. La mosaïque de Rome et de ses provinces figurent cinq personnages symbolisant l’Empire. L’autre est une représentation de la déesse Africa, déesse qui a donné son nom à ce musée. Comme toute reconstitution, il s’agit d’une proposition hypothétique. Cependant le plus grand soin a été apporté pour que cette évocation soit le plus proche possible de la réalité antique.

D’autres villas in situ, et de nombreux monuments peuvent être visitées dans le même quartier.